Auto Escape
FootShopping
WannaWeb


Mexique il y a 5462 jours
Guatemala il y a 5448 jours
USA il y a 5433 jours
Polynésie il y a 5400 jours
Australie il y a 5373 jours
Nouvelle-Calédonie il y a 5326 jours
Malaisie il y a 5286 jours


tom sur Bonus de Photos
Lucie sur Roman Photos
Claudine casin lignele sur Roman Photos
Alizée sur Qui sommes-nous?
Pharmacie sur La santé

 Accueil » Avant de partir » Comment faire? » L'école

L’école

LE CNED AVANT LE DEPART

Le CNED, pour les non initiés, centre national d’éducation à distance, est la condition sine qua non de se donner la possibilité de faire un tour du monde avec des enfants.

Il faut savoir avant tout une chose que j’ai vérifié auprès du principal du collège : l’école n’est pas obligatoire, et oui !!!! Mais l’enseignement lui est obligatoire.

Il existe 2 formules pour l’enseignement du CNED :

soit l’année complète avec toutes les matières enseignées dans la classe, y compris musique et travail manuel….Y a t-il un intérêt en voyage autour du monde? Cette formule est la plus allégée financièrement puisqu’elle ne coute que 129 €, car elle est subventionnée par l’état. Mais par contre, obligation de rendre des comtes à l’inspection d’académie en demandant l’autorisation de déscolariser son enfant. Et au niveau volume de travail, énorme pour boucler toutes les matières, genre 5 heures par jour, et le poids, aux environs de 10 kg par enfant. Aussi obligation de rendre les devoirs à date fixe, sinon le passage de fin d’année est compromis.

soit acheter les matières à la carte en enseignement libre. Dans ce cas, il en coute entre 120 et 160€ la matière, si c’est le prix à payer ! Le contenu est exactement le même que la formule année complète, et on rend des devoirs toutes les 3 semaines; Dans ce cas, il faut juste informer l’inspection académie de la déscolarisation de son enfant.

Dans notre cas, tout se complique : 5 enfants dont 2 en 4ème, une en 6ème, une au CP, et une en grande section de maternelle.

Ca va nous donner du pain sur la planche, il faut le savoir et surtout le porter car après avoir lu tous les forums possibles, le hic revenant le plus souvent à la charge, c’est le nombre de livres et le poids dans les bagages, genre une dizaine de kg par enfant, du moins les grands….

De plus, comment gérer le travail de 5 enfants différents à des niveaux différents ?

Et surtout en voyage autour du monde ou trouver 5 heures par jour pour le travail, parfois dans des campings cars, parfois à l’hôtel, parfois en camping tout court….

Bref la solution après des semaines de recherches et de concertation entre parents nous est vite apparue : nous choisissons la formule du CNED à la carte, en achetant le français, les math, l’anglais et l’espagnol pour la 4ème, et le français, les maths, et l’anglais pour la 6ème.

Pour les autres matières comme la SVT (biologie), physique et chimie, et histoire géo, des livres de cours suffiront, Marie étant pharmacienne pourra enseigner les matières scientifiques.

Pour Angèle au CP, un livre de lecture et de maths CP, et pour Agathe, grande section de maternelle, des cahiers et livrets d’apprentissage à la lecture et écriture.

Ce qui veut dire en clair (les futurs tours du mondistes vous pourrez être contents, je vous fais gagner des semaines de recherche sur le net, de rendez vous et de coups de téléphone !!!) que l’on peut :

1- déscolariser ses enfants en les radiant simplement de l’école ou du collège où ils sont inscrits, en informant le directeur ou principal et l’inspection d’académie, en motivant la lettre par le projet de tour du monde et par l’assurance que les enfants suivront une formation au CNED + très important un enseignement PAR VOUS MEME;

2- il n’est pas nécessaire de demander une autorisation, je le redis.

3- il faut préciser qu’on les réinscrira au retour

4- Le principal du collège ou le directeur d’école vous demandera certainement, selon les établissements, privés ou non, un test d’évaluation de niveau au moment de la rentée scolaire du retour, et cela dans l’intérêt de l’enfant;

Conseil d’amis, il est extrêmement important en fait d’établir des relations de dialogue et de confiance avec tout le corps enseignant avant le départ, de bien expliquer le projet, d’assurer l’implication des parents dans l’enseignement, ceci afin de faciliter les échanges pendant le voyage et de préparer le retour. Pour notre part, nous avons eu la chance de ne rencontrer que des enseignants, principaux et directeurs motivés par notre projet, et totalement à l’écoute de nos souhaits. Aujourd’hui, nous avons une réelle communion avec le collège de Rognes, avec une correspondance entre professeurs et nos enfants, qui permettront des échanges à double sens, collège-voyage durant notre tour du monde. Pour la petite histoire, les profs d’histoire géo et de SVT nous ont proposé une collaboration étroite, allant même jusqu’à s’inspirer de nos pays pour planifier leur cours et de mettre virtuellement nos enfants dans des classes pour les faire participer à la vie du collège ! Super non !

LE CNED APRES LE DEPART

Le 3 septembre, date de la prérentrée scolaire en France, nous avons commencé le CNED avec les enfants. Sachant que maintes réunions avaient été faites auparavant pour la mise au point, le déroulement, les heures, les emplois du temps, la cadence… un vrai petit collège, car allez vous en fabriquer un emploi du temps qui concilie un programme de 4ème et de 6ème, au même moment, mais surtout fait par la même personne, quand on n’est pas proviseur ?

Au résultat, les grands en 4ème auront 2 heures 1 /2 de cours par jour, Emma en 6ème aura 2 heures, Angèle et Agathe 1 heure, le tout 5 jours par semaine quand on pourra, sur 11 mois, sans vacances prévues pour le moment !

Et bien, à notre grande surprise et joie, tout fonctionne bien !!! Houai !!! On va y arriver !

Marie fait les matières scientifiques en totalité, Elsa le français et les langues, Christophe l’histoire : géo, et une partie d’Agathe, et Elsa Angèle.

On se relaie, on se croise, et recroise, on cherche des coins isolés pour travailler, bref la 1ère étape nous a bien aidé car on s’est posé dans des bungalows sur la plage près de Play Del Carmen au Mexique, et ça aide bien…. Pas trop dur quand même de travailler sous les cocotiers, les pieds dans le sable, et vue sur la mer turquoise. Surtout qu’en général, on travaille de 8h le matin à 10 h 30 (ou allez 11 h quand on s’est couché plus tard la veille !)

Et ensuite, et bien grande récré de toute la journée pour toute la troupe ! Pas trop mal les enfants s’en remettront et nous aussi !

Ecrire un commentaire

  

Laisser un commentaire