Auto Escape
FootShopping
WannaWeb


Mexique il y a 4464 jours
Guatemala il y a 4450 jours
USA il y a 4435 jours
Polynésie il y a 4402 jours
Australie il y a 4375 jours
Nouvelle-Calédonie il y a 4328 jours
Malaisie il y a 4288 jours


tom sur Bonus de Photos
Lucie sur Roman Photos
Claudine casin lignele sur Roman Photos
Alizée sur Qui sommes-nous?
Pharmacie sur La santé

 Accueil » Itinéraire » Botswana » Roman Photos

Roman Photos

LE BOTSWANA by marie
Du 20 au 24 juillet 2008

Toujours un passage de la frontière laborieux entre la Zambie et le Botswana : des kilomètres de camions stationnés, des papiers et papiers et taxes……

Nous prenons un ferry pour traverser le fleuve, et nous voilà à Kassane, réputé pour être un sanctuaire inégalé au monde pour tous les animaux de la faune africaine.
Nous nous posons dans le camping d’un magnifique Lodge au bord du Zambèze. De plus nous pouvons profiter de l’infrastructure du Lodge, soit coucher du soleil sur les chaises longues du ponton en bois, le long du fleuve.


Le lendemain, rendez vous était pris pour un safari voiture le matin et bateau l’après midi, qui s’avèreront riches en émotion !
Nous partons à 10h pour un Game drive, safari en voiture dans le parc national de Chobe. Nous ne pouvions pas circuler par nous même en camping car les pistes ne sont que sable.

Des 100aines d’éléphants traversant la rivière, passant le plus clair de leur temps près des points d’eau pour leurs ablutions, ou se roulant dans la boue pour rafraichir leur peau parcheminées.


Des antilopes d’eau, hippotragues, impalas et cobes paissent dans cette vaste étendue d’herbe fauve, piquetée d’arbres feuillus et de monticule sableux, au bord du fleuve.

Des troupeaux de zèbres broutent l’herbe desséchée, foulant de leurs sabots la terre rouge, en remuant frénétiquement la queue.

Tel est le quotidien de ce splendide parc, d’une autre dimension, où le temps égraine langoureusement ses jours….où nul ne se soucie d’autre chose que d’assurer sa survie jour après jour………

Et soudain, sur la route goudronnée qui nous ramène à notre campement, dans notre 4/4 safari (totalement découvert et sans portières……….détail qui a son importance……….), nous allons assister à l’une des scènes de vie la plus improbable, inattendue et effroyable qu’il soit concevable au cours de notre vie………

Trois (malheureux) cobes traversent sereinement la route, et brutalement, vive comme l’éclair, une lionne s’élance. Elles les pourchassent, l’un d’eux, le plus jeune dérape se redresse et repart, mais affaibli, son heure a sonné……..

La prédatrice n’a qu’à parcourir quelques mètres avant de capturer le cobe : elle saute en l’air, le saisit au cou et le maintient plaqué au sol le temps de l’égorger, tout le corps bandé par l’effort….. Avec une force surnaturelle, la lionne maintient l’énorme bête, en haletant, et après de longs instants, le cobe trépasse agité de ses derniers soubresauts …….

Vision difficilement supportable pour nous tous dans notre abri précaire à 10 mètres seulement de l’action. Emma est pétrifiée par l’émotion……

Deux autres lionnes efflanquées ne tardent pas à la rejoindre, et entament alors leur festin………
Elles déchirent alors le ventre du cobe, sortent les entrailles et mordent à pleines dents dans la chair palpitante…….

Spectacle sanglant, époustouflant de terrible réalité………Au tour d’Agathe, pâle, choquée, de détourner la tête. Nous tentons de lui expliquer que « c’est la Nature….. », mais elle rétorque avec une logique et une analyse implacable que « la Nature est bête, les lions ils peuvent pas manger de l’herbe ??? »
Pas de réponse à apporter devant tant de philosophie……..

Les lionnes jettent un œil distrait dans notre direction, la gueule rouge écarlate, trop occupées pour que nous les intéressions.
Un éléphant curieux ose s’approcher !

Nous serions bien restés toute la journée, mais le guide, lui-même éberlué par cette scène inhabituelle nous reconduit au campement.
Encore chamboulés, perplexes et incrédules de la sauvagerie de la nature !!

L’aventure continue !! Dès 15h, nous repartons dans le même parc, mais coté fleuve cette fois pour un boat Cruise safari : un tour de 3h en bateau jusqu’au coucher de soleil.
Le bateau longe les berges d’une longue ile, paradis sauvage et sanctuaire de tous les animaux sauvages qui peuplent ce paradis.

Des myriades d’oiseaux d’espèces insoupçonnées……..

Des bancs d’hippopotames vautrés au soleil……….

Des crocos vus de si prêt qu’on titille les lois de la prudence……..Le bateau glisse littéralement sur la bête !

Des éléphants en décor de carte postale !

D’énormes lézards ou varans ?

Les animaux sont à la fois spectateurs et hôtes. Ils rappellent qu’ici la nature est encore souveraine et l’homme de passage…….

Naviguant à travers les hautes herbes du fleuve, nous assistons au déclin du soleil à l’horizon, inondant d’une lumière jaunissante cette explosion de vie sauvage et de luxuriance, jusqu’à virer progressivement à un irréel rouge vif.

Deux éléphants adolescents se livrent sous nos yeux à leur ludique badinage, totalement immergés, la trompe à fleur d’eau pour respirer !

Les animaux se réveillent de la douce langueur de la journée où l’accablante chaleur du soleil rend la vie au ralenti.
Des babouins et grands koudous viennent se désaltérer.

Moments merveilleux, inoubliables………révélant toute la splendeur de l’Afrique.
Nous réalisons quel privilège nous est donné de vivre cette expérience. Et dans le très grand calme du coucher de soleil, juste perturbé par les envols des oiseaux, nous éprouvons le sentiment de bien-être que procure la nature quand elle s’impose dans des moments de solitude et de liberté…..

Chobe National Park est sans doute un des plus beaux parcs que nous avons visité. C’est la « fête sauvage » dans un désert humain, dans des espaces vierges où la nature est livrée à elle-même.

Les filles sont surexcitées, nous leur avons promis un diner / buffet dans le Lodge de luxe ou nous campons.
Nous sommes les seuls en tongs…….de toutes façons, on aurait du mal à mettre autre chose !!!
Nous exagérons tous un tant soit peu sur les quantités ingérées………de ce festin pantagruélique !!

Il faut songer à quitter le pays………après toutes ces merveilles, nous nous attarderions bien à faire un nouveau safari bateau.
Mais la raison l’emporte, le temps passe……..l’heure du retour approche, et le sujet devient récurent dans les discussions dans le camping car……..Chacun dit qui fera quoi quand il sera en France.
Nous devons rouler, rouler, rouler…..pour redescendre tout le Botswana et regagner Johannesburg pour notre ultime vol……
Etape à Nata, un bled au centre à coté d’un « pan » immense lac asséché en sel, aux allures de désert.

Dernière halte à Francistown, ville populeuse où des noirs courent dans tous les sens !

Et après une 10aine d’heures de route, la frontière de l’Afrique du sud.

Bye bye le Botswana… qui nous a marqué à jamais.

Au cœur de l’Afrique Australe, le Botswana est unique au monde pour la concentration de vie sauvage à l’heure où les terres vierges se raréfient de plus en plus, et il est encore possible de s’immerger dans une nature intacte.
Dans cet immense pays où les hommes sont rares, tout est réglé au rythme des saisons et des migrations animales.
Cette terre nous ramène à des ambiances de création du monde.
Elle ose tout.

Ecrire un commentaire

  

Laisser un commentaire